Dr Daniel Nérisson Dr Daniel Nérisson
L’auto-rééducation

L’auto-rééducation

Exercices à effectuer au quotidien... S'impliquer dans son traitement et sa guérison.

Introduction

L’auto rééducation est un programme de travail appliqué par le patient après une intervention de l’épaule destiné à lui permettre de se prendre en charge lui-même.

Il existe de très nombreux programmes et bons nombres de kinésithérapeutes proposent le leur.

Même si la variété présente un intérêt certain, nous tenons à présenter un programme restreint dont les exercices ne comportent pas de risques mêmes s’il ne sont pas parfaitement réalisés !

Ces exercices doivent être poursuivis même lorsque la kinésithérapie de ville a débuté.

 

 

Les différents exercices

  – ceux qui sont réalisables immédiatement après l’opération

                          • décoaptation

                          • certains gestes de la vie courante en respectant l’espace de sécurité

                          • mouvement pendulaire

                          • élévation antérieure couchée

   – ceux qui doivent être réalisés à partir de la fin du 1er mois de l’opération:

                          • “danse avec la chaise“

                          • élévation antérieure debout

                          • rotation externe debout

  – ceux qui sont recommandés en cas de raideur importante:

                           • rotation externe “renforcée“

                           • rotation interne “renforcée“

Exercices réalisables immédiatement après l'opération

Effectuer de la  décoaptation

Il faut être assis et détendu.

La main du membre sain pousse sur le creux du coude du côté de l’épaule opérée, sans excès

Cette traction sur le bras opéré permet à l’humérus de s’écarter sans effort de l’acromion, le tendon du sus épineux (SS) a plus d’espace et est soulagé.

Ce travail est à effectuer plusieurs fois par jour et à tout moment si la douleur s’accentue

Réalisable pour toutes les interventions SAUF pour les prothèses d’épaules “inversées“

Le geste de décoaptation permet par le biais d’une traction axiale vers le bas de soulager le tendon sus-épineux malheureux d’être écrasé par la tête de l’humérus contre son plafond: l’acromion.

Une simple traction effectuée sans effort par le port d’une charge assez lourde (entre 5-10 kg) peut ainsi permettre d’obtenir également cet effet soulageant. A condition que le geste soit effectué debout et sans chercher à bouger l’épaule.

C’est également l’absence de décoaptation qui fait que l’épaule malade ou opérée réveille la nuit: la décoaptation naturelle effectuée par le poids du bras ne faisant plus effet en position allongée.

La décoaptation....
La décoaptation....
... écarte la coiffe de l'acromion
... écarte la coiffe de l'acromion
le sus épineux est alors heureux...
le sus épineux est alors heureux...
... et malheureux si comprimé
... et malheureux si comprimé
La décoaptation....
... écarte la coiffe de l'acromion
le sus épineux est alors heureux...
... et malheureux si comprimé

Respecter un espace de liberté de sécurité

Les gestes de la vie courante sont d’excellents d’exercices de rééducation. En s’effectuant, ils permettent aux différents circuits moteurs et proprioceptifs de se remettre en route…

Mais durant le premier mois post opératoire, il ne faut pas menacer les tendons de la coiffe fraichement opérés.

  • Il ne faut pas que la main du côté opéré croise le milieu du corps, en avant ou en arrière;
  • Le coude doit rester plutôt près du corps surtout dans les 2 premières semaines suivant l’intervention.

Effectuer des mouvements pendulaires

Cet exercice est faisable dans tous les cas d’interventions sur l’épaule.

Une variante consiste à l’effectuer assis.

Il permet de se laver et de s’habiller seul en enfilant la manche du coté opéré qui pendule.

Effectuer des mouvements d’élévation en position couchée

Cet exercice est faisable dans tous les cas d’interventions sur l’épaule.

Une variante consiste à utiliser un bâton au lieu de croiser les mains. Il n’offre aucun avantage mais est fréquemment enseigné par les kinésithérapeutes de ville

Exercices réalisables après le premier mois post opératoire

Effectuer des mouvements de rotation autour d’une chaise

“Danse avec la chaise“

 

Il s’agit de maintenir fermement le dossier de la chaise avec la main du côté de l’épaule opérée. Elle constituera un point fixe. La position de la main ne doit pas changer.

Le corps peut bouger autour de ce point, en translation  ou en rotation.

A effectuer lentement

face à la chaise, tourner sur place...
face à la chaise, tourner sur place...
... jusqu'à lui tourner le dos
... jusqu'à lui tourner le dos
marcher le long de la chaise...
marcher le long de la chaise...
... d'avant en arrière
... d'avant en arrière
face à la chaise, tourner sur place...
... jusqu'à lui tourner le dos
marcher le long de la chaise...
... d'avant en arrière

Effectuer des mouvements d’élévations debout guidés

Cet exercice n’est généralement recommandé qu’après le premier mois qui suit l’opération

L’avant bras glisse sur le rebord du cadre de la porte au début poussé par la main saine puis progressivement tout seul.

Il a l’avantage d’éviter que l’ensemble de l’épaule ne monte.

Effectuer des mouvements de rotations debout guidés

Cet exercice n’est en généralement recommandé qu’après le premier mois qui suit l’opération

L’avant bras et le bras malade sont bloqués contre le mur lorsque le corps pivote sur lui même.

Il faut procéder doucement en piétinant sur place ce qui permet au corps de tourner sur lui-même.

Exercices réservés aux fortes raideurs

Ces exercices doivent être clairement expliqués avant réalisation, ils peuvent être dangereux

Effectuer des mouvements de rotation externe sélective

Cet exercice n’est en généralement recommandé qu’en cas de raideur excessive

L’avant bras et le bras malade sont bloqués contre le mur lorsque le corps pivote sur lui même, la fixation étant encore augmentée par le fait que la main est bloquée dans la clenche.

Il faut procéder doucement en piétinant sur place ce qui permet au corps de tourner sur lui-même.

Le coude doit absolument rester fixé à 90°.

Effectuer des mouvements de rotation interne sélective

Cet exercice n’est en généralement recommandé qu’en cas de raideur excessive

La main malade saisit la clenche.

Les pieds en piétinant vont amener le corps à se déplacer vers la poignée de porte ce qui va amener le bras malade dans le dos.

Il ne faut pas que le corps tourne sur lui-même

À retenir

le respect de l’espace de sécurité lors de l’exécution de gestes de la vie courante est fondamental,

la décoaptation, le mouvement pendulaire et l’élévation du bras en position couchée sont presque toujours faisables immédiatement après l’intervention et peuvent être poursuivis en même temps que la kinésithérapie de ville

Secrétariat du Dr Daniel Nérisson
Accessible du lundi au vendredi de 7:30-12:00 et de 14:00-18:00 (17:00 vendredi).
Urgences épaule & coude
Prise en charge douleur aigüe de l'épaule avec ou sans traumatisme. URGENCES épaule ou coude : remplir le formulaire ci-dessous.
Service d'hospitalisation 3B Rhéna
Uniquement pour un problème post opératoire et si vous avez été hospitalisé dans ce service.
Alliance’Perf