Dr Daniel Nérisson Dr Daniel Nérisson
Le RST®

Le RST®

Rhéna Shoulder Track

Organisation du Rhéna Shoulder Track (RST)

Vue d'ensemble
RST

Déplacez-vous sur le schéma en slidant ou en cliquant sur les flèches.

© 2015 - Dr Daniel Nérisson

Définition

Ce processus rapproché de votre suivi:

  • débute avant votre hospitalisation, dès votre prise en charge initiale et se poursuit jusqu’à la récupération fonctionnelle de votre épaule (consolidation) ;
  • se déroule majoritairement à la clinique en un lieu spécifique dédié à la pathologie de l’épaule (Service Épaule), en parallèle aux consultations de chirurgie, d’anesthésie et aux soins de rééducation habituels ;
  • est basé sur une information accrue du patient et des acteurs de soins faisant appel à des consultations et enseignements de groupe ainsi qu’à la dispense de fiches informatives illustrant la pathologie et l’intervention réalisée ;
  • fait intervenir toute mon équipe pluridisciplinaire: ensemble nous vous guidons pour être l’acteur central de votre parcours de soins en étant à même de vous approprier votre propre pathologie;
  • Mon processus entre dans le cadre d’une Réhabilitation Améliorée Après Chirurgie (RAAC) au sens de la définition parue dans le rapport synthétique de la Haute Autorité de Santé (HAS) publiée en juin 2016.

État des lieux actuels en pathologie de l’épaule

La pathologie de l’épaule est dominée largement par celle de la coiffe des rotateurs. La population concernée est représentée majoritairement par les travailleurs manuels salariés ou entrepreneurs, bien que la proportion de  retraités soient en augmentation constante.

Pour les premiers, il s’agit souvent de situations dramatiques sur le plan socio-professionnel. La population concernée étant en effet le plus souvent frappée dans la tranche d’âge allant de 50 à 65 ans, la survenue d’une pathologie de l’épaule ne manquera pas de compliquer bien des situations professionnelles déjà tendues, entraînant un risque élevé d’inaptitude et la perte de l’emploi à la clé…

Les interventions chirurgicales, surtout depuis qu’elles sont pratiquées sous arthroscopie, offrent une possibilité de traitement dont la qualité des résultats est en augmentation croissante grâce à une meilleure connaissance scientifique des problèmes de l’épaule allant de pair avec un développement technologique accéléré.

Mais ce progrès scientifique et technique n’empêche pas les écueils connus de la chirurgie de l’épaule : une récupération longue, souvent douloureuse et une certaine difficulté à produire des résultats constants (échecs « inexpliqués »).

Au fur et à mesure que notre expérience allait croissante, il nous est apparu bien trop restrictif de limiter la prise en charge thérapeutique de la pathologie de l’épaule sous le seul angle de vue « chirurgical ». Il nous a paru en effet impossible de ne pas intégrer les facteurs sociaux, le contexte professionnel et la dimension psychologique du patient, autant de composantes génératrices d’anxiété… Cette prise en charge « globale » ayant pour but d’augmenter le confort post opératoire et la constance de la qualité des résultats.

Moyens mis en œuvre

Pour répondre à ce défi, nous avons élaboré une organisation dont le but est d’augmenter significativement votre degré de connaissance du patient concernant votre pathologie mais aussi de celle des acteurs de l’équipe pluridisciplinaire qui vous encadre. Cette information est délivrée à plusieurs reprises, à travers différentes consultations individuelles mais aussi grâce à des enseignements et consultations de groupes avant et après l’opération.

Il s’agit d’une formation qui s’adresse à la fois :

  • aux équipes de soins qui sont dès lors en mesure de délivrer une information précise, fiable et concordante (anesthésiste, kinésithérapeute, infirmière « référente épaule », infirmières, aide soignantes),
  • au patient, ce qui lui permet de s’approprier sa pathologie et sa prise en charge, et par voie de conséquence, de s’impliquer et de se responsabiliser davantage dans son traitement en ayant accru son degré de confiance envers les soignants.

Cette collaboration permet d’accroître de manière significative la qualité du résultat, tant en valeur absolue qu’en terme de rapidité.

Pour la gestion des inévitables (mais rares) complications « inflammatoires » associées à une part émotionnelle comme les algodystrophies et capsulites rétractiles, ainsi que pour les difficultés de réinsertion socio-professionnelle, notre équipe peut faire appel à une psychologue, une assistante sociale ou à des praticiens spécialisés dans la prise en charge des douleurs chroniques (médecins de la douleur, hypno-thérapeutes et médecines alternatives).

Par exemple : la connaissance de rudiments d’anatomie vous permettra de comprendre quels seront les gestes autorisés ou non après chirurgie de l’épaule, ce qui vous permettra de diminuer ou supprimer toute immobilisation post opératoire et par voie de conséquence d’accélérer la vitesse de récupération et de limiter les phénomènes douloureux.

Moyens techniques utilisés

  • Dossier informatif épaule RST (pochette noire) : vous sera délivré lors de la consultation chirurgicale avec axe chronologique matérialisant votre prise en charge ;
  • Accès permanent au chirurgien par adresse mail dédiée:, accès destiné à faire circuler l’information mais sans vocation à répondre à une situation d’urgence ;
  • Fiche informative vous accompagnant durant votre hospitalisation, (feuille verte);
  • Fiche informative générale post opératoire concernant votre traitement médical (feuille rose);
  • Fiche informative pré et post opératoire concernant spécifiquement l’intervention réalisée, faisant appel à une communication par dessins stylisés illustrant l’acte opératoire, destiné au patient, à son kinésithérapeute et à son médecin traitant mais aussi à tous les intervenants de l’équipe pluridisciplinaire du Service Épaule. Elles sont utilisées lors de la consultation chirurgicale en présence d’une maquette 3D dont elles sont inspirées. Elles constituent un lien imagé simplifié qui accompagne le patient ;
  • Photographies éventuelles des temps essentiels de l’intervention ;
  • Fiches informatives illustrées concernant les exercices d’auto-rééducation. Elles sont commentées par les kinésithérapeutes et vous guident au cours du premier mois post opératoire en général libre de toute rééducation de ville.
Secrétariat du Dr Daniel Nérisson
Accessible du lundi au vendredi de 7:30-12:00 et de 14:00-18:00 (17:00 vendredi).
Urgences épaule & coude
Prise en charge douleur aigüe de l'épaule avec ou sans traumatisme. URGENCES épaule ou coude : remplir le formulaire ci-dessous.
Service d'hospitalisation 3B Rhéna
Uniquement pour un problème post opératoire et si vous avez été hospitalisé dans ce service.
Alliance’Perf